Visite de Bourges alchimique

 

Bourges

 

SEJOUR DES 11, 12, 13 Mai 2018

Inscriptions cliquez sur ce lien : asklepiade.fr

Attention les inscriptions doivent se faire avant le 1er janvier 2018

 

 

Quelques photos des lieux visités et étudiés

 

L'HÔTEL LALLEMANT

 3284783 orig

La construction de l'hôtel Lallemant eut lieu entre 1495 et 1518. Cet hôtel est un merveilleux assemblage de la fin de l'art gothique (style Louis XII)  et de la première renaissance française. 

19787399 1915298385384227 6505282815165854308 o

Le Fou de l'hôtel

P2140570 78

Le Fou de l'hôtel est bonne place pour montrer sa prédominance. En éffet, en alchimie, le sujet principal de l'oeuvre, pour ne pas dire l'unique sujet, est surnommé le fou et le pèlerin du Grand Oeuvre. D'ailleurs, si l'on regarde bien ce fou, on voit qu'il porte un casque ailé, attribu traditionnel du dieu Mercure le patron des voyageurs (des pèlerins), plus connus chez les grecs par le dieu Hermès. On comprend donc pourquoi, l'alchimiste Geber nous déclare que dans le grand oeuvre le mercure seul suffit, il faut comprendre par là que l'oeuvre alchimique est du tout entièrement hermétique. C'est ce que nous indique cette sculpture prédominante (par sa taille) sur l'angle de la facade de l'hôtel Lallemant, que cette demeure est hermétique tout comme la signification de ses ornements. Le petit bonhomme, situé sous le fou, représente, quand à lui, l'alchimiste, qui éssaie de fixer dans son microcosme de l'esprit du mercure universel (du macrocosme), si volatil qu'on lui attribue le qualificatif de mercure fugitif.

Les caissons de l'oratoire de l'hôtel

Dsc 0132

Dsc 0060 3

Ces caissons aux sculptures énigmatiques font de l'oratoire de l'hôtel Lallemant le lieux de pélerinage incontournable des alchimistes. Ces caissons au nombre de 30, font partie des sculptures les plus emblématiques de l'iconographie alchimique avec les caissons de Dampierre. Des angelots aux formes de bambins joufflus, sont présent dans la majorité des caissons, et nous représentent un des deux termes principaux définissant le grand oeuvre, à savoir : "jeu d'enfants", l'autre étant le "travail de femmes". De multiples tentatives d'interprétations ont été avancées, mais les réelles explications de ces hieroglyphes sculptés demeurent encore mystérieuses. après la visite de ce haut lieux, un diaporama sur ces caissons sera fait, avec une étude et des interprétations inédites.  

LE PALAIS JACQUES COEUR

Monument incontournable de l'iconographie alchimique le Palais Jacques Coeur est un véritable chef d'oeuvre de l'art gothique. 

Dsc 0159 1

Mentionné plusieur fois par Fulcanelli le plus grand alchimiste du début de 20ème siecle, ce monument de Jacques Coeur reste avec l'Hotêl Lallemant (à Bourges), le manoir de Dampièrre (à Dampierre sur Boutonne) et le chateau du Plessis Bourré (au Plessi Bourré), la demeure philosophale incontournable pour les alchimistes. Rien qu'avec deux de ces quatre monuments, Bourges est considérée dans le milieu alchimique comme la capitale de l'alchimie.

Le Palais Jacques Coeur reste certainement le monument le plus prolifique en sculptures énigmatiques à conotations alchimiques, tant sur la façade extérieure, dans la cour intérieure que dans les pièces intérieure du bâtiment.

 

Le porche de la façade extérieure :

L'ange de l'annonciation "l'archange Gabriel"

Second oeurvre dit Oeuvre de Diane, ou la lune des philosophes.

P2130015 1

l'écu renversé, la lumière peus se dévoiler.

La  matière est sublimée, notre terre est préparée, et la lumière monte au dessus du tombeau

 

Jacques coeur au balcon 

P2130058

Le symbole de la coquille est aussi celui du creuset, de la matière, mais elle est aussi le symbole de St Jacques de Compostelle. St Jacques de Compostelle est le patron des pellerins il est lui même fuguré en pellerin. Les alchimistes nomment leur matiere, leur agent principal de l'oeuvre : Mercure qu'il décrivent comme le pellerin du grand oeuvre, en référence au dieu romain Mercure (ou Hermès chez les grecs) qui est le dieu des voyageurs. Jacques Coeurs avec l'emblème de St Jaques de Compostelle (la coquille ) se présente lui même comme le pellerin, le sujet du Grand Oeuvre alchimique, il incarne le mercure donc. Il est intérèssant de noter qu'à coté de sa coquille se trouve un singe, animal intelligent et rusé qui représente mercure en astrologie. nous voyons donc là le mercure (le singe) et sa matière (le coquillage) incarnés tout deux dans le pellerin Jacques coeur.

 

Sculptures de la cour intérieure

P1000058

Les trois règnes d'anges d'Hermès trismégiste

P2130184

La légende cathare nous raconte que la coupe du Graal (autre symbôle de la Pierre Philosophale) fût taillée dans une pierre d'émeraude tombée de la couronne de Lucifer lors de sa chûte. La légende nous raconte qu'elle fût apportée sur la Terre par des anges divins, si élevés qu'ils ne prirent pas part à la guère fraticide qui opposait les anges déchus aux anges célèstes. De là vient notre enseignement alchimique, la coupe du Graal, de ces anges élevés, la troisième loge, ou le troisième monde d'Hermès Trismégiste. Trismégiste signifiant trois fois grand et Hermes étant le dieu méssager (messager s'écrivant angélo) on comprend alors qu'Hermès Trismégiste est le patron de la troisième loge ou plus encore le patron des trois règnes d'anges.

La voie du riche et la voie du pauvre

P1000084

En alchimie il y a deux voies.  - L'une courte et directe est surnommée la voie du pauvre car elle ne demande qu'une terre vile que nous possédons tous en abondance. Cette terre vile qui servira à façonner le vase du pauvre, est faite de terre rouge adamique car c'est elle qui servit à façonner le premier Adam androgyne (d'avant sa séparation d'Eve). Cette terre que d'autre appellent le terreau héréditaire est rouge parceque, quelque soit la couleur de notre peau, notre chair est rouge. C'est le vieil Adam l'homme rouge, notre nature animal biologique hérité de nos ancêtres. Ici la voie est représentée par un pellerin pauvre comme un mendiant, et par la servante porteuse d'eau. Ce sont respectivement les deux principes de notre oeuvre, le mercure commun représenté par le mendian pellerin et l'étoile du matin surnommée la porteuse de lumière représentée par la porteuse d'eau.

L'autre voie, longue, est surnommée la voie du Riche car elle l'exige de la part de l'adepte de folles dépenses dans le but d'acquérrir des matériaux tous plus nobles et coûteux les uns que les autres afin d'acquérir le vase noble de l'Art. Cette voie, nous disent les Philosophes, est réputée longue, pénible et ruineuse car elle conduit imanquablement à la ruine totale de l'adepte. Cela dit cette voie est en honneur dans les écris alchimiques contrairement à l'autre qui reste rigoureusement cachée. Le couple de personnages riches représentent donc les principes de la voie longue, à savoir le vase noble de l'art (fait de lumière diaphane) et le soufre blanc, c'est à dire le soufre et le mercure du second oeuvre.

 

Travail de femme

P2130192

Un des axiomes définissant le labeur alchimique est : "Travail de femme  et jeux d'enfant".

Ici nous sommes en présence de Travail de femme qui représente la gestation, c'est à dire là où la femme va tricoté un corps à l'esprit ou l'âme du futur enfant pour qu'il s'incarne ici bas. C'est le second principe de l'alchimie lié lui aussi au second oeuvre : coagula.

Una re una via una dispositione

Palais j coeur 4

Une seul matière, un seul vaisseau, un seul fourneau.

C'est l'axiome de base de la voie brève, ou voie secrete des véritables Adeptes agguéris, surnommés : " Philosophes par le feu".

Ici la seule matière est représentée par le personnage qui s'active au pilon, le seul vaisseau par l'écuelle que lave la femme et le seul fourneau par la cheminée et son feu qu'active le personnage central.